Espaces de travail flexibles : à plus long terme, qu’est-ce que l’avenir réserve pour les occupants, opérateurs et propriétaires?

14 avril 2020

Nous avons récemment partagé notre perspective sur les impacts à court-terme de la COVID-19 sur l’industrie des espaces de travail flexibles. Même s’il est présentement trop tôt pour prédire la nature et la durée exacte de l’impact de la pandémie à long terme, les occupants, opérateurs et propriétaires pourraient envisager certaines avenues dans l’optique de se préparer à ces conséquences à long terme, en 2021 et plus tard encore.

Il ne fait aucun doute que cette crise humanitaire entraînera une chaîne de répercussions à travers l’économie mondiale au grand complet, ayant d’abord donné lieu à une vague importante de chômage. Selon le U.S. Labor Department, aux États-Unis seulement, plus de 6,6 millions de personnes ont déposé une demande de chômage au cours de la semaine se terminant le 28 mars, ce qui représente dix fois le record de 1982. Les espaces de bureaux flexibles ne seront certainement pas épargnés. Nous croyons que cette pandémie aura pour effet d’augmenter la mobilité des travailleurs et d’élever les attentes de la main-d'œuvre multigénérationnelle actuellement à l’emploi.


L’importante demande pour les espaces de travail flexible pour les occupants a été le moteur de croissance du secteur et continuera de l’être. Toutefois :

  • Les besoins en matière de flexibilité seront de plus en plus importants dans les années à venir, puisque les organisations auront de la difficulté à s’engager dans des baux à long terme, surtout en période de difficultés économiques, et parce que la pandémie de la COVID-19 aura été à la source de l’instauration massive de solutions de travail à distance.
  • Les entreprises accéléreront l’adoption de stratégies de gestion de portefeuille mixtes, incluant des configurations de base et des stratégies de flexibilité, dans le but de se positionner afin de recruter et retenir les talents à l’avenir.
  • Les entreprises vont prendre conscience des bénéfices du travail à distance. Cette période permettra de prouver que les employés peuvent travailler de la maison et demeurer productifs. À l’issue du confinement, les espaces de travails flexibles deviendront donc la cible d’un intérêt grandissant.

Consolidations chez les opérateurs d’espaces de travail flexibles

  • Il existe aujourd’hui des milliers d’opérateurs d’espaces de travail flexibles dans le monde. Nous pouvons anticiper des consolidations au sein de l’industrie, où ceux en pleine croissance absorberont les opérations de ceux qui luttent présentement pour leur survie.
  • Au niveau opérationnel, la propreté et le bien-être deviendront des éléments de plus en plus importants au sein de ces communautés.
  • La situation actuelle devrait donner à une montée de la popularité du bureau privé, au lieu de l’espace ouvert/partagé. La demande pour des bureaux pouvant accueillir une à deux personnes devrait augmenter, pour accommoder les individus ayant privilégié les espaces ouverts et partagés au courant des dernières années.
  • Le capital de risque mettra officiellement un terme à l’investissement dans les espaces de travail flexibles à mesure que les plus grands opérateurs de l’industrie admettent être en fait des sociétés immobilières.
  • Le capital-investissement et autres investissements privés continueront de chercher des opportunités d’investissement d’une perspective plus conservatrice, procédant à un examen minutieux des opérateurs d’espaces de travail flexibles pour assurer leur rentabilité.

Les propriétaires prendront les commandes

  • Les propriétaires devront prendre les commandes alors que les ententes de location flexibles deviendront un élément essentiel à la stratégie efficace de leur gestion d’actifs, en reconnaissant que la flexibilité ne se limite pas qu’aux espaces de coworking.
  • Les propriétaires des opérateurs d’espaces de travail flexibles qui sont actuellement en mode survie pourraient se retrouver avec des emplacements viables pour des espaces flexibles, et par le fait même des décisions à prendre. Certains puissent choisir de relouer ces espaces à d’autres opérateurs d’espaces de travail flexibles, mais il s’agira vraisemblablement de ceux qui auront fait preuve d’une meilleure résilience et d’une meilleure rentabilité. En certaines circonstances isolées, certains propriétaires pourraient tenter d’opérer les environnements de travail flexibles par eux-mêmes.
  • Les bureaux « agiles », où les propriétaires maintiennent un engagement direct avec l’occupant, vont devenir de plus en plus populaires. Un bureau « agile » est une suite clé-en-main fournissant un environnement de travail privé, incluant toutes les technologies, meubles, fournitures, équipements et services nécessaires pour opérer, permettant aux propriétaires de concurrencer le coworking pour des exigences de flexibilité.
  • Les propriétaires qui sauront bien s’adapter à la nouvelle dynamique du marché répondront à la demande de flexibilité provenant de leurs locataires. Ils proposeront des options flexibles au sein de leurs portefeuilles pour soutenir une main-d’œuvre diversifiée et adopteront de nouvelles technologies pour transformer les espaces de services, dans le but de les rendre plus attrayants pour la main-d’œuvre future.

Les circonstances actuelles entraîneront probablement un intérêt accéléré pour les stratégies de portefeuille mixtes, afin de répondre aux nouveaux besoins de la main d’œuvre dans l’avenir. Revenez pour plus d’informations de la part de l’équipe d’espaces de bureau flexibles dans les semaines à venir.


Pour obtenir plus d'informations, veuillez contacter Charlie Morris, Chef de pratique, Solutions d'espace de travail flexible.

Restez en santé. Restez informés.

NOUS SOMMES ICI POUR VOUS